A crowd sourced online art news feed

[Art News List]   [Submit News]   [BOOST News]

FIAC 2017, Artur Lescher au Palais d'Iéna

BY lartenplus.com | 05-Oct-2017
Première exposition en France de l’artiste brésilien, figure majeure de l’art abstrait en Amérique Latine, conçue en dialogue avec l’architecture d’Auguste Perret. Commissariat de Matthieu Poirier, avec le parrainage du ministère de la Culture.
Dans le cadre de la FIAC, le Conseil économique, social et environnemental (CESE), qui siège au Palais d’Iéna, accueille pour dix jours une exposition de l’artiste brésilien Artur Lescher, qui prend ainsi la suite d’Antony Gormley, Francesco Vezzoli ou encore Carlos Cruz-Diez l’an dernier. Pour le CESE et l’ensemble des organisations qui y siègent, ouvrir ses portes à l’art permet de rappeler combien la culture doit occuper une place privilégiée dans notre société.

Montrées pour la première fois en France, les œuvres d’Artur Lescher proviennent de collections privées et publiques brésiliennes ou sont réalisées in-situ pour l’événement. Présentées tout au long des 1.500 m2 du Palais d’Iéna, les sculptures proposent un dialogue inédit avec le classicisme moderne des espaces monumentaux conçus par l’architecte Auguste Perret dans les années 30. L’exposition bénéficie du parrainage du ministère de la Culture et du soutien de la Galeria Nara Roesler.

Après Antony Gormley, Francesco Vezzoli ou encore Carlos Cruz-Diez, c’est à Artur Lescher de déployer ses œuvres au sein de l’architecture du Palais d’Iéna, où siège le CESE.

L’artiste, né en 1962 à Sao Paulo où il vit et travaille, bénéficie d’une reconnaissance considérable outre-Atlantique depuis les années 1980, notamment pour son inscription dans la lignée du néo-concrétisme, ce courant majeur de l’art abstrait, nourri par le cognitivisme et la phénoménologie de la perception. Cette exposition propose un regard transversal sur l’œuvre à l’aune de sa résonance avec certaines caractéristiques de l’édifice-clef d’Auguste Perret, inauguré en 1939 et aujourd’hui siège du Conseil économique, social et environnemental (CESE). À ce titre, les sculptures et installations présentées, qui proviennent de collections brésiliennes ou qui ont été réalisés spécifiquement, dialoguent avec le classicisme moderne des espaces monumentaux conçus par l’architecte, de la puissante colonnade de la salle hypostyle à l’hémicycle, en passant par l’escalier. Ces volumes, pourtant internes au bâtiment, se révèlent, au gré de l’expérience esthétique des œuvres d’Artur Lescher, comme des lieux intrinsèquement ouverts, articulés et dynamique. Renouant de cette façon avec le modèle initial du portique antique et avec sa dimension démocratique, l’artiste fait s’ouvrir le lieu, symboliquement, vers l’extérieur mais aussi, sur un registre plus intime, vers la mécanique perceptive du spectateur.

Google Translate: As part of FIAC, the Economic, Social and Environmental Council (EESC), which is based at the Palais d'Iéna, is hosting an exhibition for ten days by the Brazilian artist Artur Lescher, who follows Antony Gormley, Francesco Vezzoli and Carlos Cruz-Diez last year. For the EESC and all the organizations that serve it, opening its doors to art makes it possible to recall how culture must occupy a privileged place in our society.

Shown for the first time in France, Artur Lescher's works come from private and public Brazilian collections or are made in-situ for the event. Presented throughout the 1,500 m2 of the Palais d'Iéna, the sculptures offer an unprecedented dialogue with the modern classicism of the monumental spaces designed by the architect Auguste Perret in the 1930s. The exhibition is sponsored by the Ministry of Culture and support from the Galeria Nara Roesler.

After Antony Gormley, Francesco Vezzoli and Carlos Cruz-Diez, it is up to Artur Lescher to deploy his works in the architecture of the Palais d'Iéna, where the EESC sits.

The artist, born in 1962 in Sao Paulo where he lives and works, has enjoyed considerable recognition across the Atlantic since the 1980s, notably for his inscription in the line of neo-concretism, this major current of abstract art , nourished by cognitivism and the phenomenology of perception. This exhibition proposes a transversal look at the work in terms of its resonance with certain characteristics of Auguste Perret's key building, inaugurated in 1939 and now the seat of the Economic, Social and Environmental Council (EESC). As such, the sculptures and installations presented, which come from Brazilian collections or which have been made specifically, are in dialogue with the modern classicism of the monumental spaces conceived by the architect, from the powerful colonnade of the hypostyle hall to the hemicycle, passing by the staircase. These volumes, although internal to the building, reveal themselves, as the aesthetic experience of the works of Artur Lescher, as intrinsically open, articulated and dynamic places. Renaming the original model of the antique portico and its democratic dimension, the artist opens the place symbolically to the exterior, but also, in a more intimate sense, to the perceptual mechanics of the spectator.